Un terminal de l’aéroport de Bangkok en hôpital de campagne

Les autorités ont décidé de convertir le terminal récemment achevé, baptisé « Satellite 1 » de l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok en hôpital de campagne. 5000 lits devraient y être installés en vue d’accueillir des patients malades du Covid-19.

Les zones inutilisées des aéroports de Suvarnabhumi et Don Mueang seront utilisées pour la mise en place d’hôpitaux de campagne, a déclaré dimanche le ministre des Transports Saksayam Chidchob.

Tandis que le variant Delta se propage rapidement dans la capitale thaïlandaise, les hôpitaux ne parviennent plus à faire face. Certains ont même arrêté de tester des patients afin d’éviter de devoir les admettre. Le nombre de décès pourrait doubler d’ici au mois d’août si l’épidémie ne faiblit pas.

Jusqu’à il y a quelques mois, la Thaïlande, à l’image de la plupart des pays asiatiques, avait réussi à contenir la propagation de la pandémie. Mais depuis avril, la situation est beaucoup plus difficile.
Plus de 90 % des infections au Covid-19 ont été enregistrées ces trois derniers mois.

Des patients dormant à l’extérieur des hôpitaux :
Des chiffres qui ont manifestement incité le gouvernement à changer de discours. Jusqu’à récemment, il assurait qu’il y avait assez de lits pour les malades les plus graves. Et ce en dépit du torrent de plaintes de ceux se disant dans l’impossibilité de trouver un lit. Un neurologue a même partagé des photos de malades dormant à l’extérieur de l’hôpital Ramathibodi en attendant qu’un lit se libère.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.