Une centrale hydro-solaire

UBON RATCHATHANI – La Thaïlande est sur le point d’achever l’un des plus grands projets hybrides hydro-solaires flottants au monde à la surface d’un barrage, un pas vers l’augmentation de la production d’énergie renouvelable après des années de critiques pour sa dépendance aux combustibles fossiles.

Environ 144 417 panneaux solaires sont installés sur un réservoir dans la province d’Ubon Ratchathani, au nord-est du pays, où les travailleurs terminent la dernière des sept fermes solaires couvrant 121 hectares d’eau.

L’Autorité de production d’électricité de Thaïlande (EGAT), gérée par l’État, vante le projet pilote comme l’une des plus grandes entreprises d’énergie hydro-solaire hybride au monde et vise à le reproduire à huit autres barrages au cours des 16 prochaines années.

« Lorsque tous les projets seront achevés dans chaque barrage, nous aurons une capacité totale de production de 2 725 mégawatts », a déclaré chanin Saleechan, chef du projet.

La Thaïlande a longtemps compté sur le charbon pour l’électricité, mais les plans de nouveaux projets au charbon ont été accueillis avec opposition sur les risques pour la santé et l’environnement, et deux centrales au charbon du Sud proposées ont été mises de côté en 2018.

Il vise à tirer 35% de son énergie des combustibles non fossiles d’ici 2037, selon son dernier plan de développement de l’énergie.

Depuis novembre, l’EGAT a mis en place des plates-formes solaires flottantes au barrage de Sirindhorn, l’un des plus grands sites hydroélectriques du pays, qui, selon lui, devrait être en mesure de produire 45 mégawatts d’électricité.

Electricity Generating Authority of Thailand (egat.co.th)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.