Le Covid-19 n’aime pas les blagues

BANGKOK : Les blagues du poisson d’avril sont mal vues en Asie.

La police thaïlandaise a averti les gens de ne pas publier de fausses nouvelles le 1er Avril , jour du poisson d’avril au milieu de la crise Covid-19, a rapporté l’Agence de presse thaïlandaise (TNA).

Partager de fausses informations ou mentir sur la situation covid-19 ou les infections peut vous amener en prison pour un ou deux ans et vous pouvez être condamné à une amende jusqu’à Bt40.000.

Toute infraction commise par l’annonce de fausses informations dans un système informatique serait résolument combattue et les contrevenants seraient passibles d’une peine de prison et jusqu’à 40 000 bahts d’amende pour avoir enfreint le décret exécutif sur l’administration publique en situation d’urgence et bien plus pour non-respect d’une loi sur la criminalité informatique.

Pol Col Siriwat Deepor, commandant adjoint de la Division de la répression de la criminalité technologique, a émis un avertissement similaire.

Il a déclaré que les blagues du 1er d’avril sont interdites pendant la crise de Covid-19 parce que le gouvernement œuvre des mesures strictes pour contrôler la maladie et gérer les situations connexes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.