Arnaque à la Cryptomonnaie

Établi en Thaïlande, un Suédois a profité pendant près de 10 ans de la naïveté de ses victimes avant de se faire rattraper par la justice.

Roger Nils-Jonas Karlsson a été condamné pour blanchiment d’argent et fraude. De 2011, jusqu’à son arrestation en Thaïlande en juin 2019, le Suédois a incité ses victimes à acheter des actions grâce à un stratagème appelé le « Eastern Metal Securities ». Il persuadait ses victimes d’investir dans cette société fictive via les cryptomonnaies comme le Bitcoin en leur promettant des rendements impressionnants. Bien sûr, l’argent investit par ses clients n’atteignaient jamais les comptes de l’entreprise fantôme et atterrissait directement dans la poche de l’escroc.

C’était le cerveau de l’une des plus grandes pyramides de Ponzi en cryptomonnaie.

En mars dernier, il a plaidé coupable de fraude boursière et électronique, ainsi que de blanchiment d’argent. La sentence est à la hauteur de la longue activité du criminel et de ses gains frauduleux. Le Suédois a escroqué des milliers de victimes et volé des dizaines de millions de dollars sur une période qui a duré près de dix ans.

Il promettait aux victimes d’énormes versements liés au prix de l’or, mais l’argent remis n’était jamais investi. Il était plutôt transféré sur ses comptes bancaires personnels et utilisé pour acheter des biens immobiliers en Thaïlande.

Pour faire fonctionner son stratagème pendant près de dix ans, Roger Nils-Jonas Karlsson a renommé plusieurs fois son entreprise, Il a multiplié les techniques pour échapper à la justice, en prenant différents pseudos ou en utilisant des comptes offshores. Réussissant à convaincre ses victimes en leur présentant des extraits de compte pour les mettre en confiance, Karlsson leur donnait ensuite diverses excuses pour expliquer les retards de paiement et prétendait même travailler avec la SEC, le gendarme boursier américain.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.