L’espace aérien se referme

La Thaïlande suspend son espace aérien par crainte d’une deuxième vague.

Le Premier ministre thaïlandais a suspendu mardi tous les vols vers son pays après qu’un soldat égyptien, en déplacement en Thaïlande, a violé sa quarantaine pour se rendre dans un centre commercial avant d’être testé positif au coronavirus.

© Matteo Colombo – Getty Images

Le royaume, qui n’a enregistré aucun cas de contamination locale depuis 50 jours, avait rouvert timidement son espace aérien début juillet et laissé entrer certains groupes de visiteurs étrangers, triés sur le volet, dans l’espoir de relancer une économie exsangue après 3 mois de bouclage total.

Mais tous les vols entrants sont désormais suspendus, après l’entrée le 10 juillet d’un groupe de soldats égyptiens à l’aéroport militaire de U-Tapao, à 150 km au sud de Bangkok, sans avoir subi de test à leur arrivée. Ils étaient censés rester en quarantaine dans un hôtel, mais l’un d’eux est sorti pour aller faire du shopping, avant d’apprendre plus tard qu’il était porteur du virus. Les autorités sont maintenant à la recherche de 1700 personnes ayant fréquenté le même centre commercial et qui auraient pu être en contact avec le soldat malade.

Depuis janvier, la Thaïlande n’a enregistré que 3200 cas et 58 décès.

Vers un retour progressif des touristes dans le pays.
Les autorités tentent également de retracer les mouvements de la fille d’un diplomate soudanais entrée dans le pays le 10 juillet, et qui a elle aussi été testée positive par la suite.

Les deux événements devraient retarder la mise en place de « bulles de voyages » censées permettre le retour progressif des touristes en Thaïlande, en commençant par les pays d’Asie qui sont parvenus à maîtriser la maladie.

Source : AFP et rtbf.be

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.