Ann

Ann de Fabrice Guénier « Une fille qui savait tout danser ».

Dès les premières pages d’Ann, on sent qu’on entre dans du lourd, du très lourd : Tu es morte sont les premiers mots.
Le décor est planté, c’est dit, c’est cru, mais avec un zest de charme, comme une musique douce qui nous entraîne vers les pages suivantes.
De leur rencontre dans un bar de Pattaya aux retrouvailles en Issan dans le village d’Ann, malade, l’histoire est touchante, vraiment, un livre que je viens de relire et vous recommande.
Fabrice Guénier nous fait voir le glauque, le macabre et le tragique avec les yeux de l’amour et y réussit tant il est au plus proche des sentiments extrêmes d’un narrateur amoureux ..

Lorsque l’on referme le livre, il nous faut quelques jours pour en sortir.
Comme si le fantôme de l’héroïne, cette princesse restait en arrière-plan dans notre esprit ..

« Petite Ann, je me souviendrai toujours de toi comme d’une fille qui savait tout danser, petit fantôme aux mains dans les poches.
En attendant je raconte ta vie, les années Ann, une balade. »

Ann & le désespoir amoureux de Fabrice Guénier
Collection Blanche, Edition Gallimard Parution 2015

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.